Spirit of Metal Webzine

http://www.spirit-of-metal.com/album-groupe-Zalys-nom_album-Towards_the_Sun-l-fr.html

 

Au cœur de cette épopée nommée Zalys, vit un personnage voyageant dans l'immensité du Vide stellaire. Avec la musique comme guide, notre imagination construit ce personnage et nous place à ses côtés. Au fil des pièces nous l'accompagnons dans l'espoir, le désespoir, la crainte, la solitude constante et absolue. Ainsi, de Wandering Through Space à Summoning the Phoenix, nous avons assisté à des beautés et à des fatalités, toutes fruits des lois cosmiques dictées par la musique. Mais l'Espace est tout puissant et nous sommes à la dérive. Si nous vivons avec ce personnage une gamme complète d'émotions et de ressentis, il ne s'offre à nous qu'une seule action possible : contempler. 

Toward the Sun écrit un nouveau chapitre de l'aventure, mais il ne s'agit pas de Vide. Ici, un soleil apparaît : Immense, rouge, nucléaire, porteur d'espoir et porteur de mort, sujet de notre contemplation, force destructrice de l'Univers, mais aussi créatrice...comme potentiel début et potentielle fin. 

Musicalement, ce EP est en tous points supérieur aux précédents efforts de Zalys. Chaque piste est superbe. Toujours spatiales et grandioses, les nappes atmosphériques sont toujours présentes, et font sentir toute leur puissance. A New Beginning, poids lourd construit principalement autour de nappes écrasantes et obscures, constitue vraisemblablement l'apogée de ce que Zalys peut nous offrir à ce niveau (pour l’instant). Saupoudrée sur ces nappes, une sélection de sons plus qu'excellents. Moins agaçants (sauf à quelques exceptions) et moins présents, ceux-ci soutiennent néanmoins vraiment les claviers et apportent une réelle plus-value lorsqu'ils apparaissent sur les pistes. 

La longueur des morceaux est optimale, et leur construction interne l'est tout autant. Les pistes ne se ressemblent pas, mais elles s'amarrent l'une à l'autre naturellement. La composition de l'oeuvre est simple et fluide; quatre pistes fortes ayant chacune un rôle bien précis dans le récit qui s'articule autour du titre éponyme. Il convient donc dans ce cas de discuter des pistes dans l’ordre, tel un livre d’histoire que nous lisons de la première page à la dernière. 

Une Intro puissante et courte nous donne un indice sur ce qui nous attend. L'astre brille au loin, mais notre rencontre avec lui est inévitable. Cette rencontre se concrétise avec Towards the Sun, titre Grand-Oeuvre deZalys qui mérite une attention particulière. La pièce est construite en trois parties distinctes : Une première partie constituée de nappes dont l'intensité et la variation ont rarement été vues chez l'artiste. Une deuxième partie transition : ici les nappes s'effacent, un son très métallique et tranchant monopolise nos oreilles. La partie finale voit la réapparition des nappes, mais les sons ne s'éclipsent pas pour autant. Cette troisième partie rythmée, plus intense et variée que la première (oui, Zalys se surpasse), exprime le point focal du EP dans son ensemble : le Soleil déploie toute sa splendeur devant nous. Flares nous indique que malgré l'aspect fabuleux de l’Étoile, celle-ci reste d'abord une force de destruction. Titre tout en crescendo, la tension augmente toujours du début à la fin. L'astre étend un doigt nucléaire vers nous, divin et d'un rouge infernal. Manifestement, nous échappons à son emprise de très peu. A New Beginning, un nouveau départ. Le Soleil est derrière nous, le noir spatial devant. La piste est longue, très écrasante au niveau des nappes. L'impression ressentie à son écoute est une grande déprime et un pessimisme face à l'avenir. Un nouveau départ vers quelle destination ? Qu'est-ce qui nous attend dans ce vide d'une dimension infinie ? Seule notre imagination, habilement guidée par Zalys, nous le dira. 

Avec ce EP, Zalys passe à la vitesse supérieure. Précision que cette fois, c'est Déhà Amsg du HH Studio qui à transformé ce diamant brut en véritable bijoux pour le mixage et le mastering, donc du travail de professionnel. Mais au delà du mixage, la qualité des compositions se démarque vraiment du travail effectué auparavant, qui était déjà excellent. Au cœur de l'opus, un Soleil éclatant. Towards the Sun, morceau suprême parmi l'oeuvre entière de l'artiste. À présent pour Zalys, le ciel (étoilé, vide, infiniment grand, noir et oppressant) est la limite. 

17/20. 

 


Brutal Resonance

http://www.brutalresonance.com/review/zalys-towards-the-sun/


Back in March 2013, a French solo artist who simply entitles herself M., created a dark ambient project that has firm roots floating around in space and ethereal atmospheres. Her albums are based around one conceptual idea: a space wanderer drifts alone in the cosmos after the destruction of his planet, searching both for beauty and surviving humans. "Towards the Sun" is the third part of a group of works that began with 2013's "Wandering Through Space" and the results aren't bad.


"Solar Wind" introduces us to the latest standing of the protagonist. Why he's heading so close to the sun, an object capable of burning anything and everything is beyond me. EIther way, the sounds that come forth are that of curiosity; the sounds definitely echo of space, and the little effects just make it feel as if he's not alone. A decent little opener that led to the title track.


Named after the EP, "Towards the Sun" has some sci-fi sort of noises, the synths having slight reverberations as they come and go as they please, the cries of other ambient noises mixing in with the pleasurable sounds of deep space. The quieter moments make you fear for the life of the protagonist, as if he's about to die, or just flatline from lack of purpose; but, when the music comes back, with digital clicks and clacks, you know that isn't the case.


"Flares" starts off with some decent, low pitched drone notes, but drives into some deep, atmospheric noises that echo out to other effects. A nice little number. The last track, "A New Beginning", lasted almost twelve minutes, and played with more heavy, deep pitched aural sounds. Well worked, and very cataclysmic.


And, well, I come off this project very deeply immersed in the story of the lone wanderer, but more so engaged in the music that was presented. Dark ambient is good, but when sci-fi elements blend in with the genre, it creates something just so much more pleasant to the ear. And Zalys allows that to happen easily. Give this artist a listen to. I don't think you'll be disappointed.


Vendetta Magazine

http://www.vendettametalmagazine.com/zalys-towards-the-sun/

 

I have had Vendetta Metal Magazine’s first ambient album quite long on my playlist and it’s been waiting for its review way too long. When I deicided to take this EP under my review, I knew that it would not be easy. Reviewing soundscapes is interesting, but yet extremely challenging. Everyone gets their own visions from the music and everyone feels the music in a different way. That is also the whole beauty of ambient.

 

Zalys is a space dark ambient project founded in Tours, France. The booklet of this digital release reveals the idea behind Zalys:

“Towards the Sun” is the third part of a concept that first began with “Wandering Through Space”. The traveler is torn between the need of discovering the beauty of the universe and the will to die. Optimism and pessimism are both present in this EP, representing the disturbed mind of the wanderer. This record deals with his trip towards the Sun, from the sweet caress of the solar wind to the violent and blazing flares. The last track makes us imagine the future of the traveler…

 

This EP’s first track, the intro ‘Solar Wind‘ starts this cosmic journey towards the sun with a magnetic touch. The soundscape has a strong feeling of the sun and it brings some warmth to the cold space – this journey has hope. Unfortunately, the solar winds and warmth are left behind pretty fast and the intro ends pretty much in its climax. I would have wanted to enjoy the cosmic winds a bit longer.

 

The second track, the EP’s title track ‘Towards the Sun‘, paints us a more cold and distant space. The emptiness has almost annoying bouncing magnetism, but at the same time that sound creates something interesting. The track builds gradually towards the end, but in the same way as the intro, just as soon as the strongest feeling is present the chapter comes to an end. Perhaps this is an intentional hook or the idea has not been carried to the end. Although the most interesting part of this song is short, this is definitely my favourite song on this album.

 

The third piece, ‘Flares‘, has an even more cold and hopeless atmosphere. Although the name might give you an idea of warm rays and maybe even picture hope, we have been travelling further into the void – have we lost all hope? When despair has already found us, we see the flares playing in front of our eyes. I can’t say this track would be memorable, but it is good basic background ambient.

 

All the hope and warmth is left behind with the last chapter of this story. Only a cold void ahead of us and no return. In all its simplicity, this ending track, ‘A New Beginning‘, provides a fine piece of cold atmosphere to enjoy.

 

Zalys – Towards the Sun doesn’t necessarily bring anything new to the table, but it provides good basic space ambient and nice cosmic atmosphere. This is not an album that I would listen several times in a row, but from time to time – as I have done before writing this review. In my opinion the soundscape is solid, but the story could be a little more consistent. I would have also liked to spend more time with the song highlights, but on the other hand those hooks give me a good reason to listen to my favourite tracks again.


Rating: 6.5 / 10 

 


Et l'Hiver Dansait

http://etlhiverdansait.e-monsite.com/pages/content/zalys-towards-the-sun.html


Projet dark ambient né à Tours, c'est avec cet EP que je découvre Zalys, formation qui si je me fie à une écoute attentive de l'objet, est promise à un bel avenir hors des sentiers battus de notre atmosphère. Comme son titre l'indique, "Towards The Sun" a pour ambition de nous mener loin et y parvient sans difficulté, tant les incroyables visions qu'enfantent les vents solaires nous portent à dériver sur des textures sonores riches en émotion.


Des intentions mélodiques se développent sur les rayonnements hypnotisant d'une musique ambiante dédiée à ces territoires infinis jonchés de nébuleuses et autres trous noirs (le titre éponyme ou "Flares" en offrent de beaux échantillons); mystérieux, profond, abolissant tout repère, le spectre que balaie cette réalisation maintient constamment l'intention de l'auditeur en éveil, le noie sous des flots de particules, l'égare à jamais vers d'impossibles confins.


Chez Cyanur Prod, ce ne sont pas les embarcations qui manquent, des plus rugueuses et abruptes à celles qui nous emportent à des millions de kilomètres de toute attraction terrestre, à l'exemple de Cydonia, Xilgamesh et maintenant Zalys.
Quatre morceaux pour un "trip" de 27 minutes riche en promesses quant aux possibilités créatrices d'une entité qui saura, j'en suis certain, s'arracher à la masse écrasante de notre étoile pour défier les limites de l'espace et du temps !